Mon blog  

Rechercher

Maman, dessine-moi un mouton...


Tu as trois ans et nous te faisons l'école à la maison... Le CNED ferait-il des programmes de maternelle ? Pour toi, c'est normal. L'école c'est ici, c'est ailleurs, c'est la vie. Tu ris tout le temps, comme toujours depuis que tu es né, tu n'arrêtes pas de faire des blagues. On a tellement de fous rires !

Bizarrement tu ne demandes pas à sortir. Qu'est-ce que tu ressens ? Comprends-tu qu'à l'extérieur il y a un danger ? Je ne sais pas trop, en tant que mère, de quoi je dois parler. Alors je ne dis rien. Je fais en fonction du moment. Chaque réveil est joli. Ton sourire, tes yeux, les gâteaux partagés, les bols vidés.

Suis-je stressée ? Je fais du mieux que je peux. Je me sens... Différente. C'est nouveau. Inédit. Un sentiment inconnu. Je n'aime pas trop les films d'horreur, les zombies... Je me cache les yeux à chaque fois. Alors c'est le moment de te parler des hypersensibles. Ceux qui ressentent à travers les murs. Les parois. Ceux qui vivent de façon décuplée. Ceux-là, en ce moment, comme nos soignants, ils morflent. Depuis que tu es né, j'ai un carnet dans lequel je t'écris. Les moments "importants" (ils le sont tous). Je te raconte combien je suis fière de toi et à quel point je t'aime.

- Tu es fière de moi Maman ? Tu m'as dit avec tes grands yeux écarquillés. Je t'ai serré dans mes bras : - Maman est toujours fière de toi. Que tu réussisses ou que tu échoues. Je suis fière de toi. Toujours. Puis j'ai ajouté : "Mais le plus important c'est que toi tu sois fier de toi." (parce que bon, je ne serai pas toujours là) Tu avais l'air si heureux ! Je ne pensais pas vivre en quarantaine avec toi, mon enfant. La quarantaine, c'était plutôt le cap qui me ferait morfler dans quelques années. Je n'ai jamais vécu ça alors j'apprends. À te protéger, de l'extérieur et de l'intérieur. Des angoisses qui peuvent faire aussi mal qu'un virus qui se faufile.

Faire l'école à la maison, rester confinés pendant des mois. C'était pas dans mes plans.

- Il est bien aligné le mouton là Maman ?

- Oui, mon bébé, il est bien aligné le mouton. - Je suis un grand garçon ! (tu es un peu énervé) - Oui mon béb... Pardon. Oui, mon grand garçon (j'appuie sur le "grand").

(Mais ne grandis pas trop vite...)


À tous les petits princes et princesses ✨ Et à tous leurs parents.



À très vite,

Julie



© 2019 | Julie Desbuquois | Mentions légales