Mon blog  

Les loyautés... Une nouvelle pépite de De Vigan !


Qui raconte mieux la noirceur des sentiments ? Être loyal. Tout repose là-dessus. Fidèle, honnête et probe.

On dit que la liberté s'arrête là où commence celle des autres. Qu'en est-il de la loyauté ? Où se cachent toutes les petites "fidélités silencieuses" échangées dans l'écho de nos vies ?

Théo. Mathis. Cécile. Hélène. Quatre prénoms qui résonnent. Deux adolescents, une mère, une professeure.

Le miroir des événements les amènera à se confronter à leurs failles, celles-ci étant désespérément tentées de s'immiscer dans l'oubli d'un code d'honneur.

Envers qui doivent-ils rester loyaux ? Les enfants doivent-ils l'être envers leurs parents ? Les femmes envers leur mariage ? Les professeurs envers leur établissement ? Jusqu'à quel point pouvons-nous être fidèles aux autres si nous ne le sommes pas envers nous-mêmes ?

Quand tout vole en éclats, il faut des gens pour ramasser. Dans ce roman, ce sont des bouts de verre qui se mélangent. Des vagues qui s'échouent sur des destins qui se déchaînent. Et des consciences qui se rencontrent.

D. De Vigan nous fait encore plonger avec brio dans les abîmes de l'intime. Sa plume semble cerner les âmes avec une telle acuité que ses mots sonnent tous justes, qu'ils expriment la colère, l'amertume, l'obsession ou la beauté des sentiments.

C'est mon quatrième roman de cette talentueuse auteure et comme d'habitude, je suis touchée ❤️