Mon blog  

Ce que le jour doit à la nuit... Un véritable coup de coeur !


J'ai littéralement fermé ce livre pleine de (jolies) larmes. C'est une caresse sur le cœur, une poésie émiettée dans chaque phrase, un amour des mots qui flirte avec une beauté inégalable... J'aime les adjectifs et ce roman en est parsemé tout au long de ses 400 pages. On en ressort grandi, touché par des amitiés sincères, ému par un amour rêvé, perdu, déchu, brusqué par des guerres qui opposent, des communautés qui s'indisposent... On a le cœur qui flanche par tant de chemins impactés (Vraiment ?) Yasmina Khadra parle de racines -et de déracinés-, de patrie -et d'expatriés-, de l'Algérie et de la "Nostalgerie"... "La valise ou le cercueil", c'est le choix que beaucoup devront faire face à un narrateur à l'identité double dont l'écueil des sentiments reflète le miroir de toute une vie... Il y a Younes et il y a Jonas, et au milieu : il y a Émilie. Un roman qui se lit le cœur au bord des yeux et les doigts palpants une réalité aussi romantique que vrombissante d'humanité.

Merci à cet écrivain aussi talentueux que généreux, autant dans la plume que dans le cœur. J'ai été subjuguée.


"Il est une vérité qui nous venge de toutes les autres : Il y a une fin en toute chose, et aucun malheur n'est éternel"

50 vues2 commentaires